Dites à une personne de faire une chose pour réduire son impact, et elle ne le fera probablement pas. Personne n'aime qu'on lui dise quoi faire. Pire encore, le fait de dire à une personne comment réduire son impact, alors qu'elle n'a pas sollicitée l'information, la culpabilisera, et elle vous en voudra de la culpabiliser.

Alors comment faire pour diffuser les solutions ? Voici 3 pistes que vous pouvez explorer.

Tout problème est l'opportunité de développer une solution créative. Plus le problème est gros, plus l'opportunité est grande.

Ecrivez, bloguez, relayez des solutions positives; faites trainer des magazines comme Kaizen ou Socialter chez vous. Pour ne plus irriter mon entourage en racontant les solutions, j'ai commencé à proposer des solutions via email, puis via mes blogs. Mon obectif : montrer qu'il y avait de nombreuses solutions à chaque problème ou défi. Aux lecteurs d'aller piocher s'ils étaient intéressés ou de venir me solliciter pour des conseils. Ainsi, c'est leur démarche et ils sont ouverts à la discussion.

Soyez un exemple qui donne envie..! Dans ma manière d'être, j'essaie aussi de montrer l'exemple. Plus encore, j'essaie d'intriguer pour provoquer un questionnement et enclencher une discussion. Un exemple devenu classique pour moi est quand je sors ma gourde en réunion, même avec des PDG. Avec un ton moqueur au départ, ils me demandent ce qu'elle contient. A quoi je réponds "du whisky", même s'il ne s'agit que d'eau. Intrigués, les questions s'enchainent pour comprendre pourquoi je ne bois pas tout simplement dans la bouteille en plastique proposée sur leur table. J'ai toute leur attention et surtout leur curiosité pour parler de pourquoi j'opte pour ma gourde saine, élégante et zéro déchet (en savoir plus sur comment choisir sa gourde).

Intriguer avec sa propre créativité

Les gens sont curieux et intrigués par la créativité aussi simple soit-elle. Heureusement, car je ne sais pas faire des choses élaborées. En même temps, c’est une force, puisque parler de choses très simples intimide bien moins.

L’intrigue peut-être autour d’une simple jupe transformée à partir d’un pull en cachemire aux coudes troués ou encore un elastique pour cheveux, qui n’est qu’un bout de collant filé (propre).

Montrer que chacun d’entre nous peut créer facilement du beau et utile avec ce qui aurait pu être considérer comme un déchet. Démontrer que nous avons tous ce pouvoir. Elargir les horizons de notre imagination pour donner l’espace au changement. Montrer les possibles et non dire ce qu’il faut faire.

La solution pour moi ne sera probablement pas la même pour mon voisin. A lui de trouver la sienne, de la développer, de la créer.