Titre d'origine: Inaudible High-Frequency Sounds Affect Brain Activity: Hypersonic Effect - traduit par Benjamin Auriol

Bien qu'il soit habituellement accepté que l'être humain ne puisse percevoir des sons dans des fréquences excédant les 20 kHz, la question de savoir si la présence de telles composantes à hautes fréquences "inaudibles" puisse affecter la perception des sons audibles était restée sans réponse. Dans cette étude, nous avons mesuré de manière non invasive les réponses du cerveau afin d'apporter des preuves que les sons qui contiennent des composantes à hautes fréquences (CHF) excédant le seuil de l'audible affectent significativement l'activité cérébrale des auditeurs.

Nous avons utilisé la musique Gamelan de Bali, qui est extrêmement riche en CHF et de structure non stationnaire, en tant que source naturelle pour la séparer en deux composantes: une composante à basse-fréquences (CBF) audible sous les 22 kHz, et une HFC au dessus des 22 kHz. L'activité électrique du cerveau et le flux sanguin cérébral local (FSCL) ont été mesurés comme marqueurs de l'activité neuronale lorsque les sujets ont été exposés aux sons dans différentes combinaisons de CBF et CHF.

Aucun des sujets n'ont identifié les CHF comme son lorsqu'elles ont été présentées seules. Cependant, le spectre de puissance des plages de fréquence alpha de l'électroencéphalogramme spontané (alpha-EEG) enregistré dans la région occipitale a augmenté de manière significative lorsque les sujets ont été exposés au son contenant à la fois les CHF et les CBF, comparé à celui obtenu lors de la diffusion d'un son identique dépourvu de ses CHF (c'est à dire avec seulement les CBF). Inversement, si on compare avec le "repos", aucune amélioration des alpha-EEG n'a été constatée lorsque seules les CHF ou seules les CBF ont été entendues (séparément).

Les mesures par tomographie à émission de positon ont montré que, lorsque les CHF et les CBF étaient toutes deux présentes, le FSCL s'active et que l'activité du thalamus droit augmente significativement, comparé à l'audition d'un son identique ne contenant pas les CHF au dessus de 22kHz. Les mesures simultanées de l'EEG ont montré que la puissance des alpha-EEG sont significativement corrélées avec le FSCL du thalamus droit. Des évaluations psychologiques ont indiqué que les sujets considéraient comme plus agréables les sons contenant les CHF plutôt que le même son qui en était dépourvu.

Ces résultats suggèrent l'existence d'une réponse précédemment non identifiée à des sons complexes, contenant des types particuliers de hautes-fréquences au dessus de l'audible. Nous appelons ce phénomène "l'effet hypersonique".

Plus de détail (en anglais) sur l'article complet. Cela permet de suggérer que les sons en "direct" (et donc le spectacle vivant) auraient des effets que ne peuvent procurer les enregistrements actuels les plus répandus.